Coup_foudre_dans un wagon-bar

Éric Boucher et Tiphaine Biard © Théâtre Montmartre Galabru

Coup de foudre dans un wagon-bar, la pièce de théâtre qui se joue jusqu’au 28 décembre 2018 au théâtre Montmartre Galabru (Paris, 18e arr.) se pose les questions de la communication dans le couple avec humour, dérision et quiproquos… Ou quand il vaut mieux dire dès le départ ce que l’on désire et ce que l’on attend de l’autre. 


Éric Boucher et Tiphaine Biard ne manquent pas d’énergie pour garder le rythme dans cette pièce à l’écriture vive et haletante. La mise en scène simple, mais efficace, sert des répliques et des situations qui s’enchaînent de manière effrénée.

De la foudre dans le couple

Petite incompréhension et nuit blanche entre Rémi et Cassiopée © Théâtre Montmartre Galabru

Petite incompréhension et nuit blanche entre Rémi et Cassiopée © Théâtre Montmartre Galabru

Tout débute quand deux trentenaires, Cassiopée et Rémi, se rencontrent à bord du train Paris-Toulouse. L’une est dynamique, l’autre est un brin timide… Ils font connaissance, discutent, échangent sur fond de quiproquos permanents. C’est le coup de foudre et les voilà à chercher un appartement, puis à emménager. Et tout à coup, la réalité éclate : ils ne communiquent pas ou du moins, pas de la manière dont le souhaiterait Cassiopée. Dès lors, elle va tout faire, tout tenter pour atteindre sa quête : faire parler sa moitié… Et là, évidemment, la situation se complique ! Ils ne se comprennent pas ! Ces deux ovnis vivent sur deux planètes différentes de la communication.

Au-delà de la comédie, Coup de foudre dans un wagon-bar souligne, en filigrane, toutes les difficultés des couples modernes : à savoir ce que l’on aimerait que l’autre dise et ce que l’on n’ose pas dire… Un terreau pour nourrir un champ de frustration !