Patients, de Grand Corps Malade et Mehdi Idir

Patients, le film de Grand Corps Malade et de Mehdi Idir, adapté du roman du premier, a le mérite d’aborder un sujet trop rarement traité, le handicap. Un film réussi, drôle, touchant qui se regarde avec plaisir malgré quelques longueurs et plans inutiles…

L’histoire se déroule dans un hôpital de rééducation spécialisé dans les handicaps : tétras, paras, traumas crâniens, etc.

Ben, un jeune homme d’une vingtaine d’années, s’y retrouve transféré après un accident de piscine.
Il découvre un monde particulier, hors temporalité, où les heures s’égrènent lentement au rythme des soins, de la kinésithérapie, des lavements, des toilettes, des repas et autres ballades en fauteuil roulant dans les couloirs de l’établissement.

Humour noir et esprit potache

Sur fond de lente rééducation, le film déroule un bout de la vie de Ben et de ses copains. Des jeunes hommes qui pratiquent un humour cru et sarcastique, seul remède au désespoir.

De G. à D. : Steeve, Farid, Ben et Toussaint

Réalisateur des clips vidéos de Grand Corps Malade, Mehdi Idir propose quelques belles surprises cinématographiques, dont la séquence d’ouverture sur le réveil de Ben après son accident.

En revanche, certains plans musicaux très léchés n’amènent guère d’intérêt sinon la reconnaissance d’une maîtrise esthétique dont nous ne doutions pas.

Malgré une bande originale très « rapeuse » et musclée, le tempo du film demeure plutôt lent comme le temps qui s’écoule dans ce genre de lieu. Nous regretterons, nous aussi, quelques longueurs !

Cependant, l’ensemble demeure agréable, gai tout en abordant des sujets sensibles : le regard de la société sur les handicapés, la détresse du patient, l’acceptation de la paralysie, la sexualité, l’avenir ou encore l’angoisse du retour dans la société.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19567610&cfilm=241763.html