Exposition Iconomania – quand les technologies modernes communiquent avec la nature – © Cathy Robin

Le MAIF social club a pour vocation de proposer une programmation culturelle éclectique basée sur une démarche sociale collaborative. Situé en plein cœur du Marais (75003) , cet espace de 1 000 m2 a trouvé demeure dans un ancien bâtiment industriel du xixe siècle. Pour son exposition inaugurale, les responsables du site ont opté pour Iconomania, une exposition consacrée au rôle et au traitement de l’image dans nos civilisations modernes.

Fade (2013), vidéo sonore de Jean-Claude Ruggirello © Cathy Robin

L’art du numérique et des technologies modernes

La commissaire d’exposition , Florence Guionneau-Joie a sélectionné plusieurs artistes internationaux pour leur relation et leur interrogation sur le rôle de l’image dans nos civilisations actuelles.

L’usage de la technologie est le point commun entre tous ces artistes. Il est d’ailleurs intéressant de voir la manière dont certains d’entre eux ont encore quelques résistances face à l’usage de ces nouvelles technologies dans leur mode d’expression. (Florence Guionneau-Joie)

Transformation – transmission – représentation

L’intérêt de cette exposition réside bien dans les différentes manières d’utiliser, d’exploiter, de sublimer le numérique et les technologies actuelles à des fins artistiques, symboliques et interrogatives. Ici se pose indubitablement la question du rôle de l’innovation dans la transmission, la transformation et la représentation de l’information sur un plan social, individuel et collectif.

Plus d’une quinzaine d’artistes à l’honneur

Les français Miguel Chevalier, Philippe Cognée, Grégory Lasserre, Laurent Mignonneau et Samuel Bianchini; l’autrichienne Christa Sommerer, le chinois Du Zhenjun, le finlandais Charles Sandison… La quinzaine d’artistes présentés a intégré ces nouveaux médiums dans leur processus créatif. Chacun à leur manière, ils revendiquent ces nouvelles pratiques dans une conceptualisation artistique qui se veut sans limite.

Méta-cités 4 (2015) de Miguel Chevalier – œuvre de réalité virtuelle générative (167×96 cm) – © Cathy Robin

  • Quelles sont les opportunités de l’art numérique ?

« L’art digital est intéressant pour travailler sur les formes et les dimensions. Il permet de créer une œuvre adaptée à tous supports, du smartphone aux espaces monumentaux. On peut ainsi s’accaparer les espaces publiques sans les dénaturer tout en sortant des formats classiques. On peut également transformer le temps, développer des univers génératifs impossible à retrouver sur les supports traditionnels. » (Miguel Chevalier, artiste diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs)


  • Iconomania, jusqu’au 31 mars
  • MAIF Social Club, 37 rue de Turenne, 75003 Paris.
  • Tél. 01 44 92 50 90
  • Ouvert tous les jours, de 10h à 20h30; le jeudi, jusqu’à 22h
  • Entrée gratuite
  • – Accès depuis le métro : ligne 1 (Saint-Paul), ligne 8 (Chemin Vert), ligne 5 (Bréguet-Sabin)
  • – Accès depuis le bus : ligne 29 (Place des Vosges – Saint-Gilles), ligne 96 (Place des Vosges), lignes 76 et 69 (Birague – Saint Paul)