Mr. Holmes de Bill Condon

Mr. Holmes de Bill Condon

Vous attendiez un Sherlock en plein cœur de la cité londonienne victorienne ? Vous vouliez un Holmes alerte, courant en tous sens et bravant les obstacles avec son vieux compère le Dr Watson ?

Alors le film Mr. Holmes de Bill Condon n’est pas pour vous !

Dans cet énième opus, le fameux limier de Conan Doyle nous est présenté sous un tout autre jour. Arrivé à un âge canonique (93 ans), Holmes décide d’écrire ses mémoires alors que sa propre mémoire lui fait défaut. Son but ? Revenir sur sa dernière enquête qui lui laisse un goût amer et l’a poussé à prendre une retraite prématurée au fin fond de la campagne anglaise.

Transmission et filiation

Quand Holmes découvre la transmission

Quand Holmes découvre la transmission

Dans cette quête aux souvenirs, l’inégalable détective trouve le soutien d’un jeune garçon, le fils de sa gouvernante. Se noue une relation filiale entre ces deux êtres aux antipodes de l’âge. Le jeune disciple peut ainsi compenser la perte d’un père mort à la guerre; le vieux solitaire s’offre une rédemption en faisant enfin preuve d’empathie !

Une belle histoire qui se savoure avec plaisir, loin d’un monde de brutes fait de cascades et d’effets spéciaux.

Pour qui ? Adultes et enfants de plus de 10 ans.

Les plus : Le jeu des comédiens – les décors.

Les moins : Le manque de rebondissements, une écriture un peu lisse.

En bref : En salles depuis le 4 mai Mr. Holmes, de Bill Condon avec Ian McKeller, Laura Linney, Milo Parker.