Christine Phal, fondatrice du Drawing Lab

Le Drawing Hotel et le Drawing Lab, les dernières créations de Christine Phal (instigatrice du Drawing Now Paris) et de Carine Tissot, ont ouvert leurs portes le 28 février dernier, au 17 rue de Richelieu, à Paris (75001) .

Tout part d’une idée qui a germé dans la tête de Christine Phal et de sa fille, Carine Tissot.

Il y a quelques années, la première avait investi ce lieu du  17 rue de Richelieu (75001) pour une édition du Drawing Now Paris, le salon du dessin contemporain.

Depuis, mère et fille ont racheté l’emplacement pour concevoir leur nouveau projet : un hôtel (Drawing Hotel) et un lieu d’exposition (Drawing Lab Paris) dédiés à l’art contemporain.

Six artistes pour le Drawing Hôtel

Pour ce faire, l’ancienne galeriste a lancé un « appel d’offre » à plusieurs artistes pour en retenir six.

En collaboration avec les architectes, chacun a pris la responsabilité d’un étage et s’est chargé de la décoration des parties communes : couloir, murs, sol et parfois plafond. Ils ont également poussé les portes des chambres afin de laisser leur empreinte picturale au-dessus de certaines têtes de lit.

Lek et Sowat, 1er étage

Chambre du 1er étage

Abdelkader Benchamma, couloir 2e étage

Chambre, 2e étage

 

 

 

 

 

 

Lek et Sowat ont pris possession du 1er étage; Abdelkader Benchamma s’est chargé du 2e; Clément Bagot s’est emparé du 3e; Françoise Pétrovitch a répondu ses couleurs au 4e et Thomas Broomé s’est occupé du 5e étage.

Touche colorée pour une ambiance sombre chez Clément Bagot

Ambiance d’une chambre du 3e étage

Ambiance bibliothèque au 5e avec Thomas Broomé

En-tête de lit de Thomas Broomé

Les aquarelles de Françoise Pétrovitch

 

De l’art éphémère au Drawing Lab Paris

Quant à l’espace dédié aux expositions temporaires, il se situe juste au-dessous du Lounge et de la réception de l’hôtel. Le Drawing Lab est un centre d’art privé entièrement dédié à la promotion et à la diffusion du dessin contemporain.

Composé de beaux volumes, il est un formidable terrain de jeu pour les artistes qui doivent s’emparer du lieu et créer un univers à partir d’un espace dénudé aux murs blancs… Un concept représentatif d’un courant très contemporain : l’art éphémère.

Keita Mori ouvre l’exercice avec son exposition, Strings.

Strings, exposition de Keita Mori

Strings,
de Keita Mori

Strings, Keita Mori

Les fils en dessin, de Keita Mori

 

 

 

 

 

 

 


  • Strings, exposition de Keita Mori
  • Jusqu’au 20 mai
  • Entrée libre